Uncategorized

  • Séjour photographique en Mauritanie

    J’ai étudié avec une agence locale, un projet de séjour en janvier ou février 2025,  
    15 jours en Mauritanie.
    Ce sera un séjour privatif pour six photographes amateurs passionnés.
    Je recherche encore 2 à 3 participants.
    Il se déroule entre Nouakchott et Nouadhibou avec comme point central, le Banc D’Arguin.
    C’est un séjour “bivouac” avec guide, cuisinier, chauffeur, tentes et 4×4.
    Si vous êtes intéressé, laissez-moi un message, sur mon formulaire de cotact.
    Je vous fournirai tous les détails.
    Cordialement
    Yvan

  • Robert Capa

    Robert Capa, de son vrai nom Endre Ernő Friedmann, est né le 22 octobre 1913 à Budapest 
    dans une famille de la bourgeoisie juive hongroise. Photographe et correspondant
    de guerre hongrois, il a couvert les plus grands conflits de son époque et est l’un des fondateurs
    de la coopérative photographique Magnum, la première de ce genre à voir le jour.
    Voici quelques éléments clés de sa biographie :

    1. Débuts : À l’âge de dix-sept ans, il est arrêté pour avoir participé aux activités antifascistes d’étudiants de gauche. Le régime autoritaire hongrois de l’amiral Horthy le libère à la condition qu’il quitte la Hongrie. Il part en juillet 1931 pour Berlin, où il se donne pour objectif de faire carrière dans le journalisme. Grâce à son amie d’enfance exilée Eva Besnyő, il trouve un premier travail comme apprenti développeur dans une agence photographique berlinoise. Bien qu’il ne soit pas passionné par la photographie, il se lance dans cette voie car c’est le métier qui ressemble le plus au journalisme pour le jeune homme qui ne parle pas encore allemand. Parallèlement, il s’inscrit à l’Université allemande de politique pour suivre des études de sciences politiques de 1931 à 1933.
    2. Carrière et réalisations : Robert Capa a couvert cinq guerres durant sa vie et a redéfini le photojournalisme. Il a notamment été le compagnon de la photographe Gerda Taro, qui inventa son pseudonyme et lança sa carrière. Il entretint également une relation amoureuse avec Ingrid Bergman et une longue amitié avec Ernest Hemingway, qui s’est inspiré des photos de Capa pour écrire le livre Pour qui sonne le glas.
    3. Polydactylie et destin hors normes : Robert Capa était atteint de polydactylie (un petit doigt supplémentaire à l’une des mains), et sa mère y voyait l’annonce d’un destin hors normes. Très vite, il apprit à capter le regard des riches clientes de la maison de couture familiale, jusqu’à avoir la certitude que le véritable pouvoir est celui de la séduction.

    Robert Capa a laissé un héritage photographique exceptionnel et continue d’influencer les générations de photographes qui ont suivi. Sa vie et son travail restent une source d’inspiration pour tous ceux qui s’intéressent à la photographie et au reportage de guerre.

    Magnum

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
Facebook
YouTube