reportage photographique

  • Saul Leiter

    Photographe des rues de New York

    « La rue, c’est comme un ballet. On ne sait jamais ce qui va se passer »,
    suggérait Saul Leiter, tel un éternel spectateur de la vie moderne.
    Chacun de ses tirages donne à voir d’autres nuances du réel,
    révélées au moyen de jeux d’optiques, toujours esthétiques.
    À l’image, l’obscurité sert notamment de contrepoint à un éclat de couleur
    qui attire l’œil, irrémédiablement, vers certains détails.
    En creux, cette astuce visuelle invite celui ou celle
    qui contemple à mieux apprécier les harmonies d’un monde imparfait. 
    « Il se trouve que je crois à la beauté des choses simples.
    Je pense que la chose la plus insignifiante peut s’avérer très intéressante », µ
    assurait-il volontiers.
    Festival Arles 2023

    Je vous invite à voir l’article proposé par fisheye ci-dessous

    Je vous propose également “l’Espace Créatif Saul Leiter” une vidéo de Louis Lavoie photo, expliquant les approches photographiques de ce photographe.

  • Antoni Campana

    Les troublantes archives de la guerre d’Espagne

    J’ai eu l’occasion de visiter ces jours-ci, l’exposition
    les images méconnues de la guerre d’Espagne (1936-1939) ” d’Antoni Campana
    au pavillon Populaire de Montpellier.
    Antoni Campañà i Bandranas, est né à Arbúcies en 1906
    et mort à Sant Cugat del Vallès en 1989.
    Il y a quatre ans, dans une maison près de Barcelone qui allait être démolie,
    deux boites rouges ont été retrouvées contenant cinq mille photographies
    sur la guerre d’Espagne de ce photographe.
    Je ne le connaissais pas. Ce fut un vrai coup de cœur.
    Pour quelles raisons a-t-il choisi de cacher son regard sur la guerre ?
    Je vous invite à regarder l’article de Fisheye et celui du Museu d’Art de Catalunya ci-dessous

  • Harbin la ville du froid glacial

    Le festival de glace

    Harbin est très connue pour son festival de glace. La tradition dit que durant
    la période Qing (de 1644 à 1912 – oui, je sais, c’est très imprécis, mais là aussi,
    on est en Chine et pour les chinois ça a du sens 😉),
    les paysans réalisaient des lanternes pour s’éclairer durant les mois d’hiver.
    En 1963, la coutume fut érigée en festival national, puis fut interrompue
    durant la Révolution Culturelle pour être à nouveau mise sur le devant de la scène
    en 1983. Depuis, le festival n’a cessé de prendre de l’essor et aujourd’hui
    c’est un des plus gros festivals de glace au monde avec 18 millions de visiteurs
    (oui, je ne me suis pas trompée, nous sommes en Chine 😉 ) !
    En temps normal, c’est-à-dire en dehors des années Covid,
    des artistes du monde entier viennent ici pour ériger ces sculptures provisoires.
    Alors évidemment, on ne pouvait manquer d’y aller, même si je soupçonnais
    un côté bling-bling et Disneyland, ce en quoi j’avais raison.
    Laurence Chellali

    Le froid toujours plus froid

    Harbin figure dans le top 5 des villes les plus froides de la planète.
    En décembre, lorsque j’y étais, le thermomètre n’est jamais monté au-dessus de -10 degrés
    au soleil et au meilleur de la journée, et -20, -25 et même -28 était chose courante le reste du temps !

    Mon matériel photo à l’épreuve du froid

    Dans ces conditions, je vous assure que prendre des photos s’est révélé beaucoup plus difficile
    que je ne le pensais ! J’avais bien lu les conseils avant de partir et je vous indique ici
    ce que j’avais, car ça pourra peut-être vous servir si un jour, vous allez dans ce type de climat.

  • Vincent Munier “Eternel émerveillé”


    Vincent Munier a grandi dans les Vosges, immergé dans les secrets de la vie des animaux sauvages.
    Il est devenu un photographe animalier internationalement reconnu
    après avoir gagné le prix de la BBC Wildlife Photographer of the Year en 2000, 2001 et 2002.

    Ses photographies ont été exposées dans plus de 35 pays, et des magazines du monde entier
    comme National Geographic, Terre Sauvage, et Animan ont publié ses reportages.
    Il a publié de nombreux livres dont Blanc Nature, Clair de Brume, Au Fil des Songes, Solitudes I & II,
    en 2 tomes, Arctique, puis Terre Adélie. Et son dernier livre, Tibet, est paru aux Editions Kobalann.
    Je vous invite tout particulièrement à admirer : Éternel émerveillé, une vidéo extraordinaire.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
Facebook
YouTube